Un voyage en Amérique du Sud à la rencontre d’hommes qui ont un lien fort à la terre et s’engagent pour la préserver.

Un voyage en solo sur la route de la Terre-Mère, la Pachamama.

Désert d'Atacama, Chili, 2014
Dans le désert d’Atacama, au Chili
Le thème de mon voyage ?

Le lien, entre l’homme et la nature. Mon objectif : aller à la rencontre d’hommes et de femmes qui ont un lien fort à la terre et s’engagent pour la préserver.

Pourquoi en Amérique du Sud ?

Car de l’autre côté de l’Atlantique, des peuples indigènes perpétuent des traditions millénaires liées à la terre. Au Chili par exemple, je souhaite aller à la rencontre de communautés Mapuche, ce “peuple de la terre” qui entretien un lien fort avec son territoire et se bat pour récupérer ses terres. En Bolivie et au Pérou, je souhaite partager le quotidien de communautés Quechua et Aymara afin de comprendre le culte qu’elles vouent à la Pachamama, la Terre-Mère. J’aimerai également appréhender comment dans une société mondialisée comme la nôtre, ces communautés préservent leur culture, leurs croyances et leurs traditions.

En Colombie et en Equateur, je poursuivrai mon voyage à la rencontre des peuples indigènes et de projets développés en lien avec la nature et les communautés locales.

culture du café
Culture du café

Parallèlement, je souhaite rencontrer des personnes qui ont décidé de vivre ensemble au sein de communautés proches de la nature. Ainsi, j’envisage de me rendre dans des éco-villages, ces lieux de vie en communauté où sont mises en place des alternatives écologiques. Cela me permettra d’aborder différents thèmes comme l’éco-construction, l’accès à l’énergie, la permaculture et la vie au sein d’une communauté.

Tout au long de ce voyage, des Andes, à la pampa, en passant par la forêt amazonienne et les déserts je souhaite également découvrir des initiatives liées à l’environnement et ayant un impact social et/ou écologique positif. En effet, l’Amérique Latine regorge de projets environnementaux, sociaux, éthiques et solidaires.

Four solaire au Chili
Four solaire au Chili

Préservation des cultures et des traditions, agriculture, alimentation, environnement, biodiversité, accès à l’énergie telles sont les problématiques que je souhaite explorer afin de comprendre l’intérêt des initiatives portées mais aussi leurs éventuelles limites. Micro-entrepreneurs, responsables d’associations, citoyens engagés… telles sont les personnes que je souhaite rencontrer.

Pendant plusieurs mois, je vais donc prendre le temps d’aller découvrir d’autres modes de vie, de comprendre les traditions et d’aller à la rencontre d’acteurs locaux inspirants qui mènent à bien des projets utiles et porteurs d’espoir.

Pourquoi un blog ?

Je fais ce voyage seule, certes. Mais je ne le fait pas uniquement pour moi. C’est pourquoi je souhaite partager mes rencontres et les initiatives que je vais découvrir à travers un site internet et en collaborant avec des médias.

Sur mon blog, vous pourrez découvrir les incroyables histoires de celles et ceux que je vais rencontrer afin que celles-ci soient mieux connues et deviennent, pourquoi pas, des sources d’inspiration.

Comment ? Avec des galeries de photos et des témoignages sonores ou vidéos.

 

5 thoughts on “Sur la route de la Pachamama”

  1. Bon vent et bonne chance pour ce voyage que nous suivrons avec grand intérêt, depuis St Jean des Ollières!
    Sylvette et Jean-Michel (amis de tes parents)

  2. bon voyage ………… je vous trouve très courageuse et téméraire…………..je vous suivrai pas à pas ! !

    vous allez découvrir de belles “choses” j’ai une amie qui a fait seule avec son fils l’ARGENTINE……………….elle en a été très enchantée……..

    je souhaite que tout se passe au mieux car cela ne va pas être facile !

    alors à plus sur votre site

    P.S : je suis une fidèle cliente de votre tante Anne

    cordialement

    denise bourliataud

  3. Petit coucou Angélique, je pense bien à toi, j’espère que tu trouves ce que tu es venue chercher aux travers des belles rencontres humaines qui se profilent. Profites et prends soin de toi.
    Bises du Gers
    Emmanuel

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Follow

Get the latest posts delivered to your mailbox: