Régulièrement, j’envoie un mail aux petits charentais qui suivent mon voyage pour partager avec eux mes aventures. J’en profite pour les publier ici afin de vous donner quelques nouvelles plus fraiches 🙂 Bonne lecture.

Le 5 décembre,

Salut les enfants !

J’espère que vous allez bien !!! De mon côté je vais super bien ! Je suis actuellement au Chili. Je remonte un peu le temps pour vous raconter mon périple.

Uruguay :

Après la visite de l’école durable dont je vous parlais dans mon dernier long mail, je suis allée à Cabo Polonio sur la côte. C’est un paradis !!!! Il y a des lions de mer et de beaux oiseaux. La seule ligne électrique là bas sert à alimenter le phare. Pour leurs petites maisons en bois, les gens ont des panneaux solaires. Vous pouvez lire l’article complet que j’ai écrit à ce sujet sur mon blog. Il y a plein de photos.

Argentine :

Ensuite, début novembre, j’ai repris le bateau pour retourner en Argentine. Ouf, je n’ai pas eu le mal de mer. Je suis allée dans le delta de Tigre. Comme je vous le disais, j’ai vécu là bas chez Tania qui a construit elle-même sa maison perchée dans un arbre avec l’aide de ses amis. Pour cela elle n’a utilisé que des matériaux récupérés. Rien de neuf.

Je vous envoie des photos de sa maison, des pousses de bamboo que nous avons ramassées, cuisinées et mangées, de la lancha magasin, de la lancha « transport en commun » qui transporte les gens et du Delta de Tigre.

Dans le Delta de Tigre, Tania fait plein de choses très chouettes. Elle développe plein de projets pour que les gens vivent ensemble et partagent des activités, des plantations etc… Avec ses amies, elle fait des confitures et des conserves de produits locaux. Je les ai un peu aidées. Elles sont très sympa. On a bien rigolé !!! Elles m’appelaient par mon surnom « Jiji » mais avec leur accent ça sonnait un peu comme « Chichi ». C’était drôle !

Nous sommes aussi allées pêcher dans le fleuve mais nous n’avons pas eu trop de chance et n’avons pêché que trois petits poissons riquiqui …

Enfin Tania m’a appris quelques principes de construction écologique. Ensemble nous avons réalisé un mélange avec de l’argile, de l’herbe, du sable et de l’eau pour isoler les murs de sa maison. On mélange le tout, on le piétine et hop on le met sur les murs et ça isole du froid. J’ai beaucoup aimé faire tout cela avec elle.

En Argentine, en Uruguay et aussi au Chili (plus dans le sud), les gens partagent le maté. C’est une sorte de thé. On met les herbes dans un petit bol et on rajoute de l’eau de temps en temps. On boit avec une paille.

Le maté

Chili

Ensuite, mi-novembre, j’ai fait un voyage de 30 heures de bus pour aller au Chili. Là bas, je suis allée à Bahia Mansa pour découvrir le territoire indigène Mapuche Mapu Lahual. Les Mapuche (peuple de la terre) constituent le principal groupe indigène du Chili. Depuis de nombreuses années, ils luttent pour que la propriété leur soit reconnue sur le territoire de leurs ancêtres. Leur histoire et très compliquée et leurs terres leur ont été à plusieurs reprises confisquées soit par les colons soit par de grandes entreprises.

Là où je suis allée, plusieurs familles se sont installées sur ce territoire de leurs ancêtres mais n’ont pas de titre de propriété.

J’ai eu l’immense chance de rencontrer Carlos qui est le Lonko, chef spirituel de la communauté.

Il m’a invité à assister à un jeu de Palin (jeu traditionnel Mapuche) organisé avec des enfants de la région. Le jeu a été précédé d’une petite cérémonie traditionnelle pendant laquelle je ne pouvais pas prendre de photos.

Ensuite, j’ai passé plusieurs jours dans deux familles. La famille Llancar vit au bord du fleuve. Pour aller chez eux, il faut soit marcher une journée depuis Bahia Mansa ou y aller par la mer. Leur communauté s’appelle Caleta Huellelhue. Avec Enzo et Luis nous sommes allés pêcher des poissons dans le fleuve et aussi des moules ENORMES !!!!!! regardez ça !!!!! On a bien rigolé !!!

Ensuite j’ai passé quelques jours chez Juan et Clara. Ils habitent plus haut sur le fleuve. Ils ont l’électricité grâce à des panneaux solaires depuis trois ans. Avant ils n’avaient que des bougies et un groupe électrogène qui consommait beaucoup de carburant.

Juan travaille la terre avec ses bœufs et Clara fait du fromage avec le lait des vaches.

La plupart des communications entre les communautés se font par la radio car le téléphone ne fonctionne pas bien ici.

Je les ai un peu aidé dans leur travail quotidien.

Le plus chouette a été la fête de l’école à laquelle j’ai assisté. Nous avons fait rôtir un mouton pour l’occasion. C’était très chouette et en même temps étrange car dans cette école il n’y avait qu’une seule élève !!! Yuli 11 ans ! Elle m’a posé pas mal de questions sur la France. Nous avons bien discuté. L’année prochaine il devrait y avoir deux ou trois élèves.

Je vous embrasse bien fort et vous souhaite de belle fêtes de fin d’année !

A très bientôt,

Angélique

Bonjour Angélique,

Nous avons bien reçu ton message et nous sommes contents que tout se passe bien pour toi.

Nous avons quelques questions à te poser.

Tout d’abord, tu es habituée à avoir du confort en France.  Est-ce que tu trouves les maisons aussi confortables ? Est-ce que c’est facile de changer de mode d’habitation, est-ce que c’est facile pour toi de t’adapter aux changements de vie ?

As-tu le même climat que chez nous ? Nous avons vu que tu étais en T-Shirt dans le delta du tigre.

Pourquoi y a-t-il si peu d’élèves dans l’école ? Pourquoi ne ferme-t-elle pas avec si peu d’élèves ? Est-ce que c’est un problème d’éloignement ? L’école est-elle durable elle aussi ? Yuli va-t-elle à la cantine ? Est-ce que la classe dure toute la journée ?

Juan et Clara utilisent-ils le fleuve pour  abreuver les animaux, pour eux-mêmes ? Est-ce qu’ils ont l’eau courante ?

Nous te souhaitons un joyeux Noël. Tu nous raconteras comment tu l’as passé loin de chez toi. Bonnes fêtes de fin d’année. A bientôt.

Les CM1

 

Le 19 décembre,

Bonjour les enfants

Je vous réponds depuis le bateaux qui me transporte encore plus au sud de Caleta Tortel à Puerto Natales au Chili. Nous traversons des paysages magnifiques au milieu de milliers d’îles.  Certaines sont toutes petites et j’ai eu la chance de voir deux lions de mer ce matin.
L’autre jour je naviguais avec des amis et nous avons aussi vu des dauphins !!! Waouh  j’étais trop émue !!!!

ah ah le confort des maisons très bonne question !!! chez certaines familles chez qui j’ai  séjourné je pense que les lits étaient les mêmes depuis la construction de la maison : je m’ enfonçais  dans les  matelas… autant dire que ce n’était pas très confortable ! mais bon ce n’est pas très grave ça fait partie du voyage !!! Je m’habitue à changer de maison et de lit régulièrement et heureusement j’ai  mon duvet bien chaud et confortable !!!
Les maisons où je suis allées étaient en bois et un peu plus rustique et dans la plupart il y a une cuisinière à bois qui sert à chauffer la maison et à cuisiner. Il fait donc souvent bien chaud !!! C’est  agréable.

Concernant le climat en ce moment c’est  l’été. A Tigre, il faisait chaud et on se baignait  dans le fleuve. Depuis que je suis au chili,  il fait un peu plus froid (15 degrés) mais il y a du soleil.
Depuis que je suis en Patagonie, (vers Caleta  Tortel) il pleut tous les jours et il fait 10/15 degrés.  Mes chaussures sont trempées! !!

L’école de Caleta Huellelhue : tout à fait, si l’école ne ferme pas c’est une question d’éloignement! !! Bravo ! En effet le petit village de Caleta Huellelhue est très très isolé et il faut plusieurs heures de bateau pour rejoindre la ville de Bahia Mansa. De plus, le bateau ne passe que deux jours par semaine. C’est pour cela que l’école reste ouverte pour que les rares enfants qui vivent ici ne soient pas obligés d’être internes. Il y a de moins en moins d’enfants car la vie n’est pas facile ici et les gens préfèrent  habiter en ville.
Oui Yuli va à la cantine et c’est  d’ailleurs  sa maman qui cuisine.  🙂

Oui Juan et Clara ont l’eau courante mais elle ne provient pas du fleuve mais de la montagne. Ils l’utilisent pour abreuver les animaux.

Je me fait chaque jour de nouveaux copains !!! C’est trop chouette ! Ils sont français, chiliens, israélien, suisse ou turc!!!

Passez de bonnes vacances ! Joyeux Noël

Angélique

One thought on “Des nouvelles du Chili”

  1. Helo,
    Tu ne leur as pas dit que tu avait au fond de ton sac à dos des petits messages et des petits cadeaux à ne sortir que le jour de Noël……………..

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Follow

Get the latest posts delivered to your mailbox: