Régulièrement, j’envoie un mail aux petits charentais qui suivent mon voyage pour partager avec eux mes aventures. J’en profite pour les publier ici afin de vous donner quelques nouvelles plus fraiches 🙂 Bonne lecture.

Le 11 juin 2017,

Coucou les enfants,

J’espère que vous allez bien. Comment s’est passé votre séjour à Saint-Lary ? J’espère que vous vous êtes bien amusés. Je suis toujours en Bolivie. J’aime tellement ce pays magnifique que je n’ai pas envie de partir.

En Bolivie, les gens parlent espagnol mais il y a aussi plein d’autres langues. Plus d’une trentaine. Chaque communauté parle sa propre langue.

Par exemple, j’ai passé deux semaines dans une communauté Quechua Yampara vers Sucre. Dans cette communauté il y avait beaucoup de gens qui ne parlaient pas espagnol mais seulement Quechua. C’était donc parfois un peu difficile de se comprendre. Heureusement, il y avait des gens qui parlaient les deux langues pour m’aider. Dans cette communauté qui s’appelle Puka Puka, les gens vivent principalement des cultures de maïs, patates et autres légumes, de l’élevage des brebis et du tissage. J’ai eu la chance d’apprendre à tisser avec Grégoria, qui a appris quand elle était petite. Wahou ! c’est super difficile. Il faut plusieurs mois pour faire un poncho.

Dans cette communauté, j’ai eu la chance d’assister à un mariage qui a duré trois jours !!!! vous vous rendez-compte ??? Nous avons beaucoup dansé.

 

Dans cette communauté, il y a beaucoup de traditions. Par exemple, tous les lundi, les enfants viennent à l’école vêtus de leurs vêtements traditionnels et chantent l’hymne national en Espagnol et en Quechua. C’est très important afin qu’ils n’oublient pas leur culture, leur langue et leurs traditions.

J’ai aussi eu la chance d’assister à un grand défilé dans tout le village pour célébrer l’anniversaire du collège.  A la tête du défilé il y avait unorchestre avec des instruments traditionnels comme la zampoña, la flute de pan. Ce qui m’a surpris c’est que les gens étaient obligé d’assister au défiler sinon ils avaient une amende !!!

Là bas, je séjournais dans la famille de Casto et Julia et avec eux, j’ai appris à faire du charki, c’est de la viande séchée. Un excellent moyen de conservation.

 

Savez-vous que les tomates peuvent pousser dans les arbres ??? J’ai découvert cela vers Cochabamba, dans la montagne. Là bas, j’ai accompagné German. C’est un ingénieur agronome (comme Miguel en Uruguay) qui travaille avec les petits paysans pour les aider à produire bio. Avec lui j’ai découvert plein de fruits incroyables comme ces tomates qui poussent dans les arbres.

 

Autre rencontre trop chouette : Freddy. Il construit des bicimaquinas. Ce sont des machines, comme des mixeurs par exemple, que l’on actionne en pédalant. Génial non ? C’est notamment très utile pour les gens qui n’ont pas l’électricité et il y en a beaucoup en Bolivie.

 

En Bolivie, il y a beaucoup d’endroits qui sont très élevés en altitude, souvent plus de 3.000 mètres. Alors pour éviter le mal de l’altitude, les gens utilisent des feuilles de coca. On prend une petite poignée et on la met dans la bouche, sur le côté. Il ne faut pas mâcher les feuilles, c’est juste l’action de la salive qui fait ressortir les propriétés des feuilles. Du coup, ici les gens ont souvent une petite boule dans la joue à cause de la coca.

La Bolivie est très connu pour ses carnavals très célèbres comme celui d’Oruro. Celui ci a lieu en mars. Je n’ai pas pu y aller mais j’ai eu la chance d’assister à un défilé semblable. Regardez comme les costumes sont magnifiques.

 

Enfin, j’ai découvert les Yungas. C’est une région qui est situé entre la montagne, près de La Paz, la capitale et l’Amazonie. En fait, c’est une zone de forêt tropicale dans la montagne. C’est magnifique. Il y a plein de très beaux papillons, des bananes et des clémentines. Il y a aussi des singes mais je n’en ai pas vus. Et des perroquets et autres oiseaux qui font des bruits très étranges. Dur dur de les prendre en photos.

Je continue mon périple vers l’Amazonie. Là bas, on me raconte qu’il y a plein d’animaux sauvages. J’ai hâte de voir ça et de vous raconter.

A très vite,

Angélique

Le 27 juin 2017,

Bonjour Angélique,

Nous allons bien même très bien. Notre voyage à Saint-Lary était super nous nous sommes amusés même si nous avons eu un peu de pluie. Le centre était génial il y avait une salle de jeux et même un chat. Les lits étaient super bien. Le matin, quand on se réveillait, on n’était pas fatigués. Le jour où on est allé à Badet, on a vu un paysage merveilleux. Nous avons vu beaucoup d’isards et de marmottes. Nous n’avons pas pu faire escalade car il a plu. Quel dommage !!! Nous sommes montés dans deux téléfériques pour aller en haut du Pic du midi de Bigorre : sa hauteur est de 2877 m. Il y avait juste devant nous la chaîne des Pyrénées, le plus au sommet est le Mont- Perdu. Avant notre départ, nous avons fait une boum.

Nous avons quelques questions à te poser :

Es-tu rentré dans des écoles que tu pourrais nous décrire ?

As-tu mis des feuilles de coca dans ta bouche ? As-tu goûté des tomates qui étaient dans les arbres ?

Les maisons dans lesquelles tu es hébergée sont-elles confortables ?

As-tu peur d’aller en Amazonie?

Au revoir, on espère que tu trouveras l’Amazonie géniale.

Nous sommes en vacances à partir du 7 juillet jusqu’à la rentrée début septembre. Quel soulagement !!!

Les CM1

Le 28 juin 2017,

Bonjour les cm1

Trop chouette d’avoir de vos nouvelles. Votre séjour à  Saint-Lary  avait vraiment  l’air  trop cool  !!!

Dans l’altiplano, vers Oruro  à plus de 3000  m d’altitude, je suis allée dans une école dans un petit village très pauvre. Malgré  le froid les enfants portent des sandalettes ouvertes. Ils portent comme uniforme une blouse blanche et un gilet rouge et travaillent sur des tables de bois rustiques. L’école est très simple sans beaucoup de  décoration et il y fait assez froid.  Il n’y a pas de chauffage.  Ce n’est donc pas des conditions idéales pour étudier mais les enfants ont l’air heureux.

Oui j’ai mastiqué de la coca. Ça a un goût un peu amère. Et les tomates sont délicieuses un peu acides et sucrées.

Les maisons sont souvent assez simples mais confortables. Je fais aussi beaucoup de camping.

Je n’ai pas peur d’aller en Amazonie. J’ai hâte de découvrir tous les animaux.

Je ne sais pas si j’aurai le temps de vous envoyer un mail d’ici la fin de l’année qui est très proche. Mais si vous voulez je peux continuer à vous envoyer des nouvelles quand vous serez en cm2  🙂 et vous raconter l’Amazonie à la rentrée.

J’ai  beaucoup aimé  échanger avec vous cette année.  Votre curiosité  m’a épatée.  J’espère que vous avez beaucoup appris.

Je vous embrasse et vous souhaite  de très belles vacances.  Profitez-en bien

À très bientôt

Angélique

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Follow

Get the latest posts delivered to your mailbox: